Blépharoplastie

La blépahroplastie est une intervention chirurgicale visant à corriger les signes de vieillissement des paupières (supérieurs, inférieurs ou les deux en même temps).

Avec les vieillissement, le regard se modifie. La peau très fine des paupières a tendance à se relâcher et des plis se forment, donnant un regard fatigué.

Sur les paupières supérieures, cela se traduit par des yeux tombants, un maquillage plus difficile ayant tendance à couler dans les plis, parfois une gêne liée à une diminution du champs visuel.

Sur les paupières inférieures, des poches peuvent apparaître, des ridules également, ainsi qu’un creux au niveau de la vallée des larmes.

Les premiers signes de cette évolution peuvent être traités par la médecine esthétique, avec des injections d’acide hyaluronique (pour les cernes) ou de botox (pour les rides de la patte d’oie : aux coins des yeux).

Mais lorsque l’excès de peau est important, ou lorsqu’il existe des poches graisseuses, le traitement relève de la chirurgie.

Une ptose (chute) du sourcil (liée à un relâchement cutané important, donnant un regard triste avec le sourcil tombant) aggrave dans certains cas les défauts et relève d’un lifting temporal du sourcil en plus de la blépharoplastie.

Ces défauts sont le plus souvent liés au vieillissement du visage, mais pas uniquement : certains patients présentent parfois très jeunes des « poches » ou des paupières tombantes.

Pour résumer, cette intervention est indiquée en cas de :

  • Excès de peau/ plis sur la paupière supérieure.
  • Regard fatigué.
  • Poches sous les yeux.
  • Plis sur les paupières inférieures.
  • Cernes marqués.

Généralement autour de 40 ans, mais souvent aussi chez des patients plus jeunes (poches très marquées, cernes creusés…), parfois avant 30 ans. Cette intervention est pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme.

Comme pour toute intervention de chirurgie esthétique, deux consultations sont nécessaires avec le Dr Lefèvre, afin de définir le projet et de détailler les étapes avant l’intervention.

En cas d’anesthésie sous sédation ou d’anesthésie générale, un rendez-vous avec l’anesthésiste est nécessaire.

Dans la plupart des cas, un rendez-vous chez l’ophtalmologiste avant l’intervention est indiqué.
Un arrêt impératif du tabac au moins 1 mois avant l’opération est indispensable, ainsi l’arrêt de l’aspirine ou de tout autre médicament augmentant le risque de saignement au moins une semaine avant la blépharoplastie.

Quelle anesthésie pour une blépharoplastie ?

La blépharoplastie supérieure est généralement réalisée, soit sous anesthésie locale pure, soit sous sédation (= neuroleptanalgésie = anesthésie locale approfondie).

La blépharoplastie inférieure ou la blépharoplastie des 4 paupières est quant à elle réalisée soit sous sédation soit sous anesthésie générale courte pour plus de confort.

L’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures.

Vous pourrez sortir le jour même de la clinique, avec de très légers pansements (stéristrips).

Quelle que soit la méthode de blépharoplastie, les cicatrices sont toujours extrêmement discrètes voire quasi-invisibles.

  • Pour la paupière inférieure, les cicatrices sont situées :
    • au ras des cils lorsqu’il est nécessaire de retendre la peau
    • à l’intérieur de la paupière (voie conjonctivale) s’il y a uniquement des poches à retirer. De cette façon on ne laisse aucune cicatrice sur la paupière.
  • Pour la paupière supérieure, la cicatrice est cachée dans le pli palpébral (repli naturel de la paupière).Elle est pratiquement invisible.

La blépharoplastie est une chirurgie relativement légère et très peu douloureuse.

Une petite sensation de gonflement et de léger tiraillement peut être ressentie.

Il est conseillé de dormir avec la tête surélevée les deux premières nuits pour éviter le gonflement.

La prise d’homéopathie (arnica) est possible pour limiter les ecchymoses.

Les masques froids sont recommandés pendant les 48 premières heures.

Lorsqu’ une cicatrice sur la paupière est faite, des fils seront à retirer une semaine après. Dans tous les cas, des soins avec des larmes artificielles et une pommade ophtalmique seront à réaliser tous les jours pendant une semaine post-opératoire.

Le patient doit prévoir une période post-opératoire de 7 à 10 jours pendant laquelle des ecchymoses (bleus) et de l’œdème (gonflement) peuvent être présents autour de l’œil. La première consultation postopératoire a lieu au 7ème jour post-opératoire.

Dès le retrait des fils il est possible d’utiliser des produits de maquillage adaptés aux cicatrices pour camoufler les bleus.

Le sport, le sauna, le hammam ou la natation doivent être évitées pendant les 15 jours suivant l’intervention.

La durabilité des résultats après blépharoplastie est variable en fonction des patients, de leur âge et de leur mode de vie (soleil, tabac, fatigue…). On considère que l’effet est au minimum de 10 ans.

Les complications sont rares mais existent comme pour toute chirurgie esthétique. La chirurgie des paupières inférieures est plus complexe et plus souvent à l’origine de complications que celle des paupières supérieures. On peut citer :

  • œil rond (ectropion) par rétraction de la paupière inférieure, limitée par la technique conjonctivale
  • ptosis c’est à dire chute d’une paupière vers le bas avec asymétrie (souvent préexistant à l’intervention mais démasqué à l’occasion de celle-ci)
  • complications oculaires (kératite, chemosis, cécité)
  • syndrome sec (sécheresse oculaire, souvent préexistante mais démasquée et aggravée par l’intervention)
  • kystes cicatriciels
  • asymétrie et poches résiduelles (insuffisance de résultat pouvant être corrigée secondairement)

Cliquer ici pour ajouter votre propre texte